L’ADN ancien révèle les secrets de famille

L'analyse de l'ADN ancien révèle les secrets de famille Publié le 26 janvier 2023

Temps de lecture: 5 minutes 

L’analyse de l’ADN ancien montre que les mariages étaient arrangés par les familles dans la Grèce à l’âge de Bronze. Il était fréquent de convoler avec un cousin du 1er degré. Une équipe internationale de chercheurs de l’Institut Max Planck d’anthropologie évolutive de Leipzig, en Allemagne, rapporte des informations inédites sur les règles de mariage de l’âge du bronze en Grèce.

Table des matières

Un trésor d’ADN ancien aujourd’hui analysé

Heinrich Schliemann a découvert, il y a plus de 100 ans, les tombes à puits de Mycènes avec leurs célèbres masques en or. A ce moment là, il a étudié les objets trouvés et organisé leur préservation. En revanche, il n’a pu que spéculer sur les liens de parenté des personnes qui y étaient enterrées.

Aujourd’hui, une équipe de chercheurs de l’institut Max Planck d’anthropologie évolutive (MPI-EVA) a analysé ces génomes anciens. Les études précédentes de la parenté dans la mer Égée étaient basées sur des analyses morphométriques des squelettes. L’archéogénomique utilise les informations génomiques pour expliquer les pratiques de mariage en Crète minoenne et en Grèce mycénienne et plus largement, l’organisation des structures sociales.

Avec l’aide de chercheurs internationaux, ils ont séquencé l’ADN ancien de 102 personnes de Crète, de la Grèce continentale et des îles de la mer Égée, ayant vécu entre le Néolithique et l’âge du fer. Les résultats ont été publiés dans la revue Nature Ecology & Evolution.

L'ADN ancien permet d'analyser les liens de parenté et la consanguinitéPremier arbre généalogique reconstitué grâce à l’ADN ancien

L’équipe actuelle a utilisé les récentes avancées techniques dans l’exploitation des données génétiques anciennes. Il est désormais possible de produire de nombreuses données, même dans des régions où la conservation de l’ADN est problématique en raison des conditions climatiques, comme en Grèce. (NDLR : les régions très froides sont plus propices à la conservation d’ADN).

A la fin de l’âge du bronze moyen, les premières riches tombes à puits des élites locales apparaissent dans le sud de la Grèce continentale. Elles constituent un véritable trésor pour les analyses d’ADN au sein d’un groupe familial.

Pour un hameau mycénien du XVIe siècle avant J.-C., il a ainsi été possible de reconstituer la parenté des habitants de la maison. C’est le premier arbre généalogique reconstitué génétiquement jusqu’à présent pour toute la région méditerranéenne antique.

Apparemment, certains des fils vivaient encore dans le hameau de leurs parents à l’âge adulte. Leurs enfants ont été enterrés dans une tombe sous la cour du domaine.

L'ADN ancien montré un fort taux de consanguinité en Grèce à l'Age de bronzeL’analyse du génome ancien révèle les secrets des familles antiques

La comparaison des ADN retrouvés a montré qu’une des épouses qui s’est mariée dans la maison avait fait entrer sa sœur dans la famille. L’enfant de cette dernière avait également été enterré dans la même tombe.

Cependant, une autre découverte était totalement inattendue : une endogamie consanguine pratiquée à des fréquences élevées, sans précédent dans l’enregistrement global de l’ADN ancien.

En Crète et dans les autres îles grecques, ainsi que sur le continent, il était très courant d'épouser son cousin germain il y a 4 000 ans !

« Plus d’un millier de génomes anciens provenant de différentes régions du monde ont maintenant été publiés, mais il semble qu’un système aussi strict de mariage entre cousins n’existait nulle part ailleurs dans le monde antique », explique Eirini Skourtanioti, l’auteur principal de l’étude qui a mené les analyses. « Cela a été une surprise totale pour nous tous et soulève de nombreuses questions ». d’endogamie consanguine pratiquée à des fréquences élevées, sans précédent dans l’enregistrement global de l’ADN ancien

Comment expliquer cette règle de mariage particulière, l’équipe de recherche ne peut que spéculer. « Peut-être s’agissait-il d’un moyen d’éviter que les terres agricoles héritées ne soient de plus en plus divisées ? En tout cas, cela garantissait une certaine continuité de la famille en un même lieu, ce qui est une condition préalable importante pour la culture des olives et du vin, par exemple », soupçonne Philipp Stockhammer.

Ces résultats soulignent le potentiel des approches archéogénomiques dans la mer Égée, l’ADN ancien nous permet de mieux comprendre l’interaction entre le mélange génétique, le mariage et d’autres pratiques culturelles.

Qu’est-ce que l’ADN ancien ?

L’ADN ancien (ADNa) est de l’ADN reconstitué à partir d’échantillons datant de milliers d’années. On en trouve dans des os, dents, cheveux, restes organiques ou même de sédiments. Avec la paléogénomique, les génomes « archaïques » sont mis au jour et livrent leurs secrets, éclairant l’histoire des populations antérieures. Tout ceci a été rendu possible par la révolution technologique de la biologie moléculaire associée aux progrès récents de la bioinformatique. Il est désormais possible d’analyser de l’ADN ancien, présent en infimes quantités, même s’il a été fragmenté ou altéré chimiquement par le temps ou l’environnement (variations de température ou de pH). On trouve fréquemment de l’ADN ancien dans les momies bien qu’elles aient subi un traitement chimique.

Kit de prélèvement d'ADN pour test de paternité

Test de paternité

Le test de paternité est un test génétique pour vérifier si le père présumé est bien le père biologique de l’enfant. Les participants à un test ADN envoient un prélèvement biologique : échantillon salivaire, ongles, cheveux.

Lire la suite »

Test ADN des origines ancestrales

Qu’est ce qu’un test ADN des origines ancestrales ? Les test ADN des origines permet de trouver des informations sur vos origines ethniques et d’entrer en contact avec des proches. Nous avons comparé les tests

Lire la suite »

Test du Chromosome X

Qu’est-ce qu’un test du chromsome X? Le test ADN du chromosome X est un test génétique entre deux soeurs pour vérifier leur paternité biologique en l’absence de leur père. Ce test ADN permet également de

Lire la suite »

Test du chromosome Y

Test entre deux hommes pour rechercher leur appartenance à une lignée masculine paternelle (sans échantillon du père) Le test du chromosome Y permet de déterminer si deux frères ou deux demi-frères sont issus de la

Lire la suite »
Facebook
Twitter
LinkedIn
Retour en haut