Une mutation génétique fausserait-elle les résultats d’un test ADN?

Le terme de mutation fait référence à une anomalie dans la structure de l’ADN. C’est une altération soudaine et aléatoire de la composition les molécules d’ADN d’une cellule ou d’un virus.

Les brins d’ADN sont formés d’une succession de nucléotides dans un ordre qui est propre à chaque individu. La mutation est un changement dans cette séquence de nucléotide: soit qu’une ou plusieurs bases AGC ou T aient été rajoutées, enlevées ou remplacées par d’autres.

Les mutations génétiques peuvent présenter une ou plusieurs caractéristiques parmi les suivantes:

  • permanente lorsqu’elle touche une molécule d’ADN (elle est irréversible),
  • héréditaire lorsqu’elle intervient sur une cellule reproductrice,
  • spontanée et aléatoires (on ne peut pas provoquer la reproduction du phénomène en laboratoire),
  • imprévisible et parfois inexpliquée (les causes d’une mutation génétique ne sont pas toujours connues).

Quels sont les facteurs des mutations génétiques ?

Les scientifiques ont constaté que des facteurs environnementaux externes pouvaient favoriser l’apparition de mutations telles que les radiations (tels que les rayons X ou UV), la fumée de cigarette, certains composés chimiques (solvants, pesticides) ou encore des virus. Ce sont les facteurs dits mutagènes.

Les autres facteurs de mutations génétiques sont internes, ce sont les erreurs de réplication, qui apparaissent le plus fréquemment au moment de la division cellulaire:

  • durant la méiose (création des cellules reproductrice ovule et spermatozoïdes),
  • durant la mitose, lorsque les cellules non reproductrices se divisent (régénération ou croissance d’un organisme),
  • signalons enfin que certaines mutations apparaissent également durant la vie des cellules germinales, entre la méiose et la fécondation.

Les mutations génétiques ne sont pas toutes héréditaires

Lorsque les mutations apparaissent sur les cellules germinales ou sexuelles, de nouvelles caractéristiques biologiques qui n’appartenaient pas aux géniteurs seront transmises à leur descendance. Ce sont les mutations germinales.

Les mutations accidentelles dues aux facteurs environnementaux ne sont généralement pas transmises aux générations suivantes, car elles affectent les cellules somatiques (les cellules non reproductrices). Elles ne sont pas dénuées de conséquences pour autant : si la mutation intervient sur un gène codant pour la création d’une protéine, elle affectera directement la forme de la protéine produite. On pourra trouver des protéines tronquées par exemple ou des protéines produites en excès qui formeront des tumeurs.  Les mutations somatiques peuvent donc être responsables de la survenance de maladies ou affections graves telles que les cancers.

Les mutations facteurs d’évolution par rapport à son environnement

Une mutation génétique est une évolution du patrimoine génétique d’un individu, elle ne doit pas systématiquement être vue comme nocive ou porteuse de risque. Ce sont les mutations qui ont permis à l’être humain de s’adapter aux changements de son environnement, de développer des résistances ou de nouvelles capacités physiques. Les mutations génétiques sont ainsi un facteur crucial de l’évolution des espèces.

Le test de paternité est-il interprétable après une mutation ?

Les mutations génétiques pourraient fausser les résultats d’un test de paternité ADN, car les gènes de l’enfant ne seraient plus les mêmes que ceux de son père présumé. Pour que le test de paternité donne des résultats concluants malgré l’apparition de mutations, il faudra étudier davantage de matériel génétique :

Enfin, les mutations génétiques sur l’ADN sont rares, l’évolution des espèces auxquelles nous avons fait référence s’est faite au cours de milliards d’années, après une multitude de micro-altérations de ce patrimoine génétique. L’évolution s’est ensuite faite grâce au brassage intrachromosomique, génération après génération.

En conclusion, il y a donc peu de chances pour que des mutations génétiques interviennent d’une part et qu’elles affectent suffisamment de régions d’ADN à la fois pour influencer le résultat d’un test de paternité ou d’un autre test d’identification par l’ADN. De nombreux laboratoires proposent des tests de paternité incluant l’analyse de l’ADN maternel sans supplément de prix afin de faciliter l’analyse et de renforcer le résultat des tests. Lorsque les mères biologiques sont disponibles, il est donc toujours préférable de les faire participer aux tests de paternité ADN.

Cliquez ici pour commander un kit de test ADN !

Lire nos autres articles autour de ce sujet:

Retour haut de page