Je ne connais pas l’identité de mon père !

Je ne connais pas l'identité de mon pèreComment retrouver mon père biologique si je ne connais pas l’identité de mon père? Vous êtes soit né de père inconnu, soit adopté. Il y eu un secret de famille. Puis-je demander un test de paternité légal? Vous êtes nombreux à nous écrire avec cette interrogation « Je suis né de père inconnu, comment faire? » ou « On refuse de me dire qui est mon père, comment puis-je le savoir ? ». Voici quelques conseils pour retrouver votre père biologique.

 

Tentez le dialogue avec vos parents et vos frère et sœurs.

Notre premier conseil est toujours de commencer à dialoguer avec vos parents, avec les membres de votre famille dont vous êtes proches (frères ou sœurs). Parfois vous vous posez des questions sur votre origine suite à une allusion blessante de leur part « Ah mais toi, tu n’es pas comme nous », ou alors vous trouvez que vous n’avez pas été traité de la même manière que les autres membres de la famille.

Prenez votre courage à deux mains, dans un moment calme et demandez leur de vous expliquer ce qu’ils ont voulu vous dire.

En parler avec eux est aussi un bon moyen de leur faire réaliser que ce comportement vous est désagréable et que vous avez besoin que cela change pour avancer dans votre vie. Vous pouvez leur expliquer qu’il est important pour vous de connaître l’identité de votre père, que vous avez le droit de connaître vos origines et les circonstances de votre naissance.

Recherche paternité avec frères soeursSi vous avez des frères et sœurs, vous pouvez faire un test ADN de fraternité avec eux. Le test vous confirmera si vous avez un ou deux parents en commun. Il est possible de faire un test avec un demi-frère ou une demi-sœur, qui seraient nés d’un mariage de votre père avec une autre femme, mais il est très compliqué de faire un test ADN avec un cousin car il y a trop peu d’ADN en commun.

Dans tous les cas, il est souhaitable d’entendre la révélation de son histoire par ses parents et il est préférable de faire un test de paternité plutôt qu’un test avec un parent plus lointain.

 

Menez l’enquête auprès de vos proches

Il n’est parfois plus possible d’interroger ses parents : ils sont décédés, ils ne veulent rien vous dire ou vous avez perdu le contact. Pensez alors aux amis de la famille, les parrains ou marraines, les voisins de la maison de famille, les grands-parents, oncles ou tantes, ceux qui ont passé du temps avec vos parents au moment de votre conception.

Vos proches ont pu recueillir des confidences, se souvenir d’un détail, avoir conservé un courrier ou des objets ayant appartenu à vos parents lorsqu’ils étaient jeunes. Demandez à consulter leurs albums photo, tout ceci pourrait vous donner des indices.

Une visiteuse de notre site âgée d’une soixantaine d’années nous a raconté avoir mené l’enquête pendant plus de 5 ans. Elle avait été abandonnée à la naissance. Mais elle a réussi à retrouver le nom de ses parents. Grâce au témoignage de sa marraine, elle a retrouvé le nom du village dans lequel sa mère habitait. Elle est ensuite allée interroger les anciens du village, dont le curé. De fil en aiguille, elle a pu reconstituer son histoire.

Dans certains cas, il vous faudra vous armer de patience. Les secrets de famille sont souvent d’autant plus difficiles à briser qu’ils ont été gardés pendant des années. Il faut parfois attendre la disparition d’un membre de la famille (père ou grand-parent) pour que la parole se libère.

 

Les enfants nés de père inconnu

Lever le secret de son identité ADNLa France et le Luxembourg sont les seuls pays à autoriser l’accouchement sous X, avec secret absolu sur l’identité de la mère et donc du père, n’ayant aucune mention du nom de leurs parents biologiques sur leur acte de naissance.

De même, les enfants adoptés ou pupilles de l’état ne connaissent pas toujours l’identité de leurs parents de naissance.

La Convention internationale des droits de l’enfant a pourtant inscrit dans son article 7 le droit de tout enfant à connaître ses parents. Le droit français a donc prévu la possibilité de demander plus tard à recevoir des informations sur ses origines personnelles.

 

Un test ADN pour retrouver des informations sur ses parents proches

Test ADN des originesSi vous n’avez aucune piste de recherche et aucun proche pour vous éclairer, sachez que des sociétés américaines proposent actuellement des test ADN d’ancêtres. Voir notre article consacré au test ADN des ancêtres.

Ils donnent des informations sur vos origines, mais pas suffisamment précises pour vous dire de quel département ou de quelle ville votre père venait! Les résultats sont présentés sous forme de carte avec des % d’ADN en commun partagé avec les habitants de groupes ethniques déterminés par le laboratoire (entre 20 et 40 groupes) par exemple ibère, finlandais ou Grec et italien du Sud.

Nous pouvons citer les sites MyHeritage ainsi que Family Tree, qui proposent plusieurs tests des origines ancestrales. Nous  donnons également des informations plus détaillées et des liens vers d’autres laboratoires sur notre article sur le test ADN des origines ancestrales.

 

Comment peut-on entrer en contact avec des parents inconnus par email?

base de données pour retrouver proches test ADN

Certains laboratoires proposent de prendre contact par e-mail avec des proches vivants, également inscrits sur leur base de données. Ils sont capables de confirmer une relation proche mais aussi de trouver des cousins au 3e degré. Il existe une multitude de sites anglophones dont les plus grands sont désormais Family Tree DNA et MyHeritage. Le site MyHeritage est actuellement le seul à proposer ce test ADN en Français.

Le test ADN des origines permet de voir l’origine géographique de vos ancêtres (tableau avec % sur plusieurs zones géographiques). Surtout – ce qui vous intéressera davantage – vous pourrez rechercher des proches parmi leur base de données de milliers de profils. Et vous pourrez entrer en contact avec eux par e-mail.

Ces services sont assez récents, ils existent depuis moins de 5 ans. On ne sait pas encore si leur base de données est suffisamment bien fournie d’Européens. Quelles sont donc les chances qu’elles contiennent de l’ADN d’un de vos proches?

Les laboratoires américains de recherche sur l’ADN ont pris de l’avance sur les laboratoires européens sur les dernières années. En effet, ils étaient autorisés à collecter l’ADN pour des motifs de convenance personnelle. Il se peut que leurs bases de données contiennent davantage d’ADN de Nord Américains que d’ADN d’Européens à ce jour.

Il faut savoir que cela risque d’être un « coup dans l’eau » aujourd’hui. Cependant, si vous choisissez de laisser votre profil actif, les résultats évolueront au fur et à mesure que leurs bases de données grandissent. Il se peut qu’une nouvelle correspondance apparaisse dans quelque temps avec l’ADN d’un cousin inconnu, d’un demi-frère ou soeur qui ferait ce test ADN des origines des mois après vous.

Comment contacter le CNAOP?

La demande peut être formulée par courrier au Centre National d’accès aux origines personnelles (CNAOP). A l’initiative de l’enfant qui souhaite retrouver ses parents. Les parents peuvent également demander à retrouver leur enfant ou par des proches des parents.

L’identité de ses parents biologiques ne pourra être transmise à l’enfant que si les parents ont donné leur accord exprès. L’enfant peut également obtenir des informations laissées par ses parents biologiques sur leur santé. Parfois les parents ont expliqué les raisons et circonstances de la remise de leur bébé à un organisme d’adoption ou au service de l’aide sociale à l’enfance.

maternité paternité retrouver originesLa levée de secret ne conduit pas nécessairement à une rencontre avec ses parents, le CNAOP respecte les volontés exprimées par écrit par les parents et par l’enfant. Le centre propose un accompagnement psychologique et social. Voir comment lever le secret de son identité par le CNAOP.

Lorsque l’intéressé (l’enfant adopté ou né sous X) est décédé, la demande de renseignements relatifs aux origines de son père peut être formulée en son nom par ses descendants en ligne directe majeurs (enfants, petits-enfants).

Nous vous recommandons ce site très bien documenté et bourré de conseils utiles pour les enfants nés sous X: l’Adonix. Les 4 auteures de ce site ont recherché leurs origines et partagent des informations sur vos droits et sur les démarches à obtenir pour récupérer vos documents administratifs.

 

Le mouvement retrouvailles au Canada

Enfin nous signalons au Canada, un organisme proposant de mettre en relation enfants adoptés et parents, en échange d’un abonnement annuel d’une dizaine d’euros : voir le site du Mouvement retrouvailles.

L’organisme canadien semble moins commercial que les sociétés américaines proposant les tests ADN des ancêtres. Le site canadien du Mouvement contient des témoignages ainsi que des références d’ouvrages à lire sur le sujet.

Ils ont peut-être de bons conseils à donner aux enfants européens en recherche de leurs origines ?

 

Cliquez ici pour commander un test ADN de paternité si vous avez retrouvé votre père présumé.

Cliquez ici pour rechercher vos ascendants et vos origines géographiques, ou rechercher des proches.

 

Lire nos autres articles autour de ce sujet:

Retour haut de page