Pour quelles raisons faire un test de paternité ADN ?

Le test ADN de paternité permet de prouver la relation biologique présumée entre un enfant et son père biologique.

Qui pourrait avoir besoin d'un test de paternité?

Il existe un nombre de situations dans lesquelles les participants décident de faire un test de paternité ADN, peut-être vous reconnaîtrez-vous dans l’une de ces situations:

  1. Pour se rassurer sur leur propre origine (test de paternité ou test ADN des grands-parents).
  2. Pour lever un doute sur l’origine de son enfant pendant la grossesse (test de paternité prénatal), à la naissance de l’enfant (test de paternité normal).
  3. Un neveu et une nièce pourraient vérifier leur paternité en faisant le test avec un frère de leur père disparu (test oncle-neveu/nièce).
  4. Pour vérifier l’identité d’un enfant après une longue séparation, enlèvement ou disparition.
  5. En cas de suspicion d’échange de bébé à la maternité.
  6. Pour confirmer qu’il n’y a pas eu d’erreur lors d’une procréation médicalement assistée (FIV, insémination).
  7. Pour lever un doute avant de se lancer dans une procédure légale visant à la reconnaissante d’une paternité, l’obtention d’un droit de garde, la contestation de paternité.
  8. Dans le cas de retrouvailles entre frères et sœurs après une longue séparation ou une adoption par deux familles différentes.
  9. Pour satisfaire sa curiosité sur une ressemblance troublante avec un ami proche de la famille.
  10. Dans le cadre de conflits familiaux sur questions d’héritage.
  11. Prouver des rapports familiaux justifiant un regroupement familial dans une procédure d’immigration.

Le test ADN permet de confirmer avec certitude l’identité d’une personne par rapport à une autre (par exemple le lien biologique entre un enfant et son père présumé).

Le test peut être effectué dans un grand nombre de situations familiales complexes, même après la disparition du père.

Comme le test consiste à vérifier un lien de parenté biologique entre deux personnes, il faudra au moins réunir deux participants membres de la lignée paternelle. Quel test ADN choisir en fonction des participants disponibles et de leur lien biologiques?

Le test de paternité nécessite le séquençage de l'ADN

Dans tous les cas où le test a une finalité juridique (héritage, établissement de liens de filiation biologique, questions d’immigration), le test de paternité ADN légal doit obligatoirement être effectué car les résultats du test à domicile ne seront pas recevables en tant que preuve.

Il faut bien savoir qu’en France, le test ADN n’est autorisé que dans le cadre légal. En Belgique, Royaume-Uni, Allemagne, Suisse, Italie et Espagne, les tests à domicile sont autorisés. Certains choisissent d’effectuer discrètement un test ADN de paternité à domicile ou à l’étranger avant d’initier une procédure légale longue (presque deux ans) et coûteuse. Nul n’est censé ignorer la loi qui s’applique à son territoire, l’information fournie par les laboratoires n’est pas toujours suffisamment claire sur ce point.

D’un point de vue technique, les résultats du test de paternité légal sont les mêmes que pour le test de paternité dont les prélèvements sont effectués à domicile, mais le test ne se déroule pas de la même manière :

  • un juge du tribunal de grande instance doit au préalable autoriser le test, après examen des preuves et des témoignages apportés par chacun des parties, puis il s’assurera que chacun a donné son consentement.
  • la collecte des échantillons doit être effectuée dans un centre agréé, par un agent assermenté qui vérifie l’identité de chacun et garantit la chaîne de possession des échantillons, pour qu’aucune erreur ne soit possible.

Lire nos autres articles liés au test de paternité ADN:

Retour haut de page