Test ADN avec son grand-père paternel

test ADN avec grand-père Le test ADN de filiation peut être réalisé avec son grand-père paternel et sa grand-mère paternelle. Il permet de vérifier l’appartenance d’un ou plusieurs enfants à une lignée paternelle lorsque le père n’est plus disponible pour effectuer le test ou lorsqu’il ne souhaite pas y participer.

Attention, le test ne fonctionne que si les deux grands-parents paternels peuvent y participer (grand-père et grand-mère).

Quelles réponses peuvent apporter un test ADN avec son grand-père paternel?

  • Relation biologique avec le grand-père paternel : un enfant pourra connaître la probabilité qu’il a d’être le petit-fils (la petite fille) biologique du grand-père testé.
  • Test de paternité: Le test ADN du grand-père permet indirectement à des enfants de vérifier leur paternité biologique à travers le patrimoine du grand-père.
  • Relation biologique au sein d’une fratrie (garçon et fille): un frère et une sœur participant à ce test pourront à cette occasion vérifier s’ils sont frères et sœurs ou bien demi-frères et demi-sœurs.

Faire un test de paternité ou un test des grands parents?

Le test de paternitétest ADN de paternité classique avec la participation d’un père et de son enfant est toujours préférable au test du grand-père paternel. En effet, le lien père-enfant est direct alors que les petits enfants ne partagent qu’un quart de leur patrimoine génétique avec chaque grand parent.

Néanmoins pour les cas où la participation du père n’est pas possible, le test de filiation avec analyse de l’ADN du grand-père paternel est la seule option. Hélas le test est plus complexe (donc plus onéreux). Malgré l’absence du profil génétique du père manquant, ce test recalculera la probabilité pour que les enfants soient biologiquement issus de la famille paternelle.

Lire aussi: Comment faire un test de paternité avec échantillon paternel

La précision du test ADN du grand-père paternel dépend du nombre de participants

test de paternité avec grand-parents

Le résultat du test ADN du grand-père paternel est exprimé sous la forme d’une probabilité de parenté (pourcentage). La probabilité ne peut pas être connue à l’avance car elle dépend de la rareté du matériel génétique de chacun, du nombre de participants au test et de leur degré de parenté. Lorsque la grand-mère paternelle participe au test, le résultat est généralement concluant.  C’est encore mieux si l’on fournit aussi un échantillon maternel.

La qualité du laboratoire est importante également. Lorsque le test est réalisé sur une vingtaine de régions d’ADN, on obtient généralement des résultats clairs:

  • Soit entre 0 et 10% de probabilité de filiation: dans ce cas, la probabilité de parenté est trop faible, le test conclura à la non parentalité, cela veut dire que l’enfant n’est pas de la même lignée biologique que ses grands-parents paternels.
  • Soit entre 95 et 99% de probabilité, il y a une très grande chance pour les personnes testées soient biologiquement liées. Plus la probabilité est haute, plus grande sera la certitude pour que grands-parents paternels et enfant(s) soient liés biologiquement. Lorsque la grand-mère paternelle ne participe pas au test, il se peut que la probabilité ne soit que de 90%.

Exemple: le test ADN du grand-père paternel permet de confirmer le lien biologique entre le petit-fils (petite-fille) et son grand-père.  Alors le petit-fils (ou la petite fille) aura la certitude d’être biologiquement l’enfant de son père.

Mais que dire si le test ADN du grand-père paternel a exclu le lien biologique avec le grand-père? Hélas, il y aura deux cas de figures: soit l’enfant n’est pas le fils de son père, soit le père n’est pas le fils biologique du grand-père. C’est pourquoi nous recommandons toujours de faire un test de paternité plutôt qu’un test ADN des grands parents.

Afin de maximiser la précision du test, il est possible d’obtenir la participation d’autres membres de la famille tels que :

membres de la famille

  • Un autre enfant de la fratrie dont la paternité serait déjà connue.
  • La mère des enfants : sa participation renforce la précision des résultats et les grands laboratoires traitent généralement gratuitement les échantillons maternels. Dans le cas de demi-frères ou sœurs, la participation des mères devient cruciale. En effet, les demi-frères et soeurs partagent moins de patrimoine génétique.
  • Des oncles ou tantes paternels, leur participation pourra augmenter la probabilité de parenté, dans certains cas particuliers, il sera même possible de faire un autre type de test.

Que se passe t-il si je ne peux pas avoir la participation des deux grands parents paternels?

Pour le test des grands-parents, il faut absolument leurs deux échantillons, ainsi que celui d’un petit enfant. Il y a une autre solution, si vous êtes dans l’un des deux cas suivants:

  • Echantillon du grand-père paternel + un petit-enfant mâle, vous pouvez demander un test du chromosome Y.
  • Grand-mère maternelle + une petite fille, vous pouvez faire un test de l’ADN mitochondrial (lignée maternelle uniquement). Il est donc possible si la grand-mère a eu une fille, qui est la maman de la petite fille testée.

Modalités du test ADN des grands-parents:

Etape du séquençage ADN pour une recherche de paternité

Le test fonctionne sur le même principe que le test complet de fraternité. Le laboratoire compare un grand nombre de séquences d’ADN appelées loci ou STR (Short Tandem Repeats) et calcule la quantité d’ADN commune aux participants du test : frères/sœurs avec leur grand-père paternel et leur grand-mère paternelle. Pour en savoir plus sur cette technique d’analyse ADN.

Le test nécessite l’envoi au laboratoire d’échantillons buccaux des participants ainsi que de leurs formulaires de consentements. Voir la procédure de collecte des échantillons buccaux.

Le laboratoire enverra les résultats du test ADN avec les grands-parents au plus tard 5 à 7 jours après réception des échantillons. Certains laboratoires proposent un traitement express de vos analyses. Prévoyez alors un supplément tarifaire important 90-100€ (!). Cela vaut peut être la peine d’attendre quelques jours de plus?

Retour haut de page