Les secrets de la fécondation

fécondation zoomQuelles sont les chances de concevoir? Comment éviter une grossesse? Pour bien comprendre, revenons sur la chronologie du cycle menstruel féminin.

Il faut savoir que le cycle féminin démarre au premier jour des règles et dure entre 23 et 35 jours selon les femmes, avec une moyenne de 28 jours. La première partie du cycle qui comprend les règles jusqu’à la préparation à l’ovulation est la plus variable d’une femme à l’autre, c’est la phase folliculaire.

Les règles

Les règles durent 3 à 7 jours et ont pour but l’élimination de la muqueuse utérine constituée lors du cycle précédent.

La préparation à l’ovulation

Depuis le début du cycle, l’hypophyse (une glande située à l’arrière de la tête) produit une hormone folliculo-stimulante (FSH), qui va donner l’ordre aux ovaires de porter des ovules à maturité. Les ovules sont produits dans les deux ovaires, au sein de follicules, ce sont de petites cavités remplies de liquide. Les ovules immatures attendent leur tour de se développer. Sous l’action de la FSH, un certain nombre de follicules sont stimulés et une autre hormone l’oestrogène commence à être secrétée.

A ce stade, plusieurs follicules se sont développés mais un seul devient dominant, normalement seul l’ovule contenu par ce follicule se met à mûrir. Pendant que l’ovule se développe, la muqueuse utérine s’épaissit à nouveau, enrichie par un mélange de sang et de nutriments, toujours sous l’effet de l’oestrogène. La muqueuse se prépare ainsi à accueillir un futur ovule fécondé, faisant en sorte qu’il dispose de nutriments et d’un “nid” pour se développer.

L’œstrogène est également à l’origine de la sécrétion d’une« glaire cervicale fertile » qui facilite le déplacement des spermatozoïdes et leur survie pendant 3 à 5 jours. C’est une perte claire et visqueuse, pouvant être légèrement blanchâtre.

Cycle menstruel féminin

L’ovulation

Le taux d’œstrogène continue d’augmenter, jusqu’au « pic de LH », c’est-à-dire la libération soudaine d’une grande quantité d’hormone lutéinisante. Le follicule dominant se rompt et l’ovaire libère l’ovule mature. L’ovule se dirige ensuite vers les trompes de Fallope.

photo ovulationComment connaitre le jour de l’ovulation ?

Il est généralement admis que les femmes ovulent le 14e jour de leur cycle, mais cela dépend en fait de la durée totale de leur cycle. Le cycle suivant démarre généralement 14 jours après l’ovulation. Les femmes ayant ont un cycle de 28 jours vont probablement ovuler le 14e jour. L’ovulation se produira autour du 17e jour pour celles qui ont un cycle de 29 jours, etc.

Le jour de l’ovulation peut également varier d’un cycle à l’autre pour une même femme, sans que cela soit prévisible, surtout chez les adolescentes. On suppose que la variation peut être induite par la compagnie d’une autre femme ou en réaction à des émotions ou activités.

Pour celles qui souhaitent augmenter leurs chances de concevoir, il existe des tests d’ovulation qui détectent en quelques instants le fameux pic de LH à partir d’un échantillon urinaire (disponibles en pharmacie). Certaines femmes souhaitent connaître leur date d’ovulation, pour une méthode de contraception « naturelle », c’est-à-dire sans recourir à la pilule contraceptive ou au stérilet. Mais il faut savoir que 25 femmes sur 100 utilisant ces méthodes tombent enceintes durant leur première année d’utilisation de ces méthodes.

Certaines femmes ressentent des modifications dans leur corps au moment de l’ovulation :

  • une légère douleur, le sentiment d’une petite bulle qui éclate,
  • des symptômes du syndrome prémenstruel (SPM): ballonnements, douleurs dans les seins, léthargie, dépression ou irritabilité,
  • une modification des sécrétions vaginales (plus abondantes, blanches et fluides, c’est la méthode « Billings »),
  • une augmentation de la température corporelle au réveil (Certaines femmes prennent leur température tous les matins avant de se lever. Lorsque l’ovulation intervient, la température du corps augmente de 0,2° à 0,4° par rapport aux autres jours).

Ovule fécondé avant fusion des noyauxAprès l’ovulation

Après l’ovulation, l’ovule se déplace dans les trompes de Fallope, vers l’utérus, où il pourra vivre jusqu’à 24 heures. C’est la phase lutéale, qui dure toujours 14 jours. Le follicule vide va s’atrophier, il ne produira plus d’autre ovocyte, mais il produit une autre hormone, la progestérone (pour l’épaississement de la muqueuse utérine) ainsi que des œstrogènes.

Les spermatozoïdes peuvent survivre dans l’utérus entre 3 et 5 jours après les rapports sexuels. La période de fertilité (période pendant laquelle il est possible que des rapports déclenchent une grossesse) commence donc 5 jours avant l’ovulation et s’achève au lendemain de l’ovulation.

Le début de la grossesse

S’il y a fécondation de l’ovule, celui-ci cherche à s’implanter dans la muqueuse utérine. L’implantation a lieu environ une semaine après la fécondation.

L’ovule est fécondé lorsqu’un des spermatozoïdes parvient à traverser la membrane pellucide de l’ovocyte. L’ovule est activé, aucun autre spermatozoide ne peut le suivre, l’ovule ne conserve que 23 chromosomes sur les 46. Après fusion des noyaux (voir photo ci-dessus), l’ovocyte devient un oeuf de 46 chromosomes, prêt à se développer. Dans la photo ci-dessous, l’oeuf s’est divisé une première fois, on voit qu’il est maintenant constitué de deux cellules.

Mitose première division ovule fécondéPendant ce temps, le corps commence à produire la gonadotrophine chorionique humaine (hCG), l’hormone de grossesse. La hCG maintient l’activité du follicule vide pour qu’il continue de sécréter les hormones œstrogène et progestérone et ainsi éviter que la muqueuse utérine ne se détache. Les taux élevés d’œstrogènes et de progestérone seront nécessaires jusqu’à ce que le placenta soit capable de nourrir le fœtus.

Ou le début du cycle suivant

A l’inverse, s’il n’y a pas de fécondation et que l’ovocyte ne s’implante pas dans l’utérus, le follicule dégénère et la sécrétion de progestérone et d’oestrogènes diminue. En l’absence de ces hormones, le corps éliminera la muqueuse utérine qu’il avait formée pour accueillir l’ovule fécondé. Ce sera le début des règles et du prochain cycle.

Conclusion: période de fécondité

Les jours les plus propices à la fécondation sont donc ceux qui se situent de 4 à 5 jours avant l’ovulation jusqu’au lendemain de l’ovulation. Pour en savoir plus et calculer la période de fertilité, consultez notre page dédiée au calcul des jours féconds.

 

Pour aller plus loin autour de ce sujet:

Retour haut de page