Puis-je faire un test ADN secret, sans le dire ?

Décider de faire un test de paternité est suffisamment stressant. Si en plus, vous ne pouvez pas en parler à la mère ou au père présumé, cela devient encore pire. Vous commencez à réfléchir à des moyens de récupérer de l’ADN à l’insu de l’autre. Comment vais-je récupérer des cheveux ou une brosse à dents. Bientôt, vous vous retrouvez à court d’idées. Vous ne savez pas comment faire un « test ADN secret » sans commencer à mentir à vos proches?

Cette question nous est posée fréquemment chez ExpertADN. Vous êtes nombreux à avoir un doute sur un lien de parenté. Mais leur en parler risquerait de blesser vos proches. Comment ne pas mettre en danger l’équilibre familial?

 

La signature des parents et des enfants est-elle obligatoire ?

La plupart des laboratoires de tests ADN demandent le consentement de tous les participants au test. Pour les enfants mineurs, au moins l’un de ses représentants légaux devra signer. Cette obligation légale varie selon les pays d’implantation des laboratoires. Ainsi par exemple le test ADN secret est impossible au Royaume-Uni.

Une exception est néanmoins faite par ces laboratoires en Angleterre. Lorsque l’un des participants vient de perdre un proche, son père par exemple, la personne peut demander un test en justifiant sa qualité d’héritier direct légitime. Il faut toujours contacter le laboratoire, car même si le laboratoire ne l’affiche pas sur son site internet, dans certains cas comme celui d’un décès, ils accepteront d’analyser des échantillons discrets ou forensiques pour le participant disparu.

Dans d’autres pays, le test ADN secret est possible. Les laboratoires n’exigent pas de copie de la pièce d’identité des participants. Ils ne vérifient pas si les signatures concordent avec celles de la pièce d’identité. Certains utilisent même des pseudonymes sur les formulaires de demande de test ADN.

Est-on certain à 100% récupérer de l’ADN à partir des échantillons discrets ?

Etape du séquençage ADN pour une recherche de paternitéL’échantillon buccal est le plus couramment utilisé pour les tests ADN. Les procédures d’analyses sont standardisées pour ces écouvillons. Certains laboratoires n’acceptent pas les échantillons non standards tels que les cheveux, mégots de cigarette ou coupures d’ongle.

En effet, ils n’ont pas tous le savoir-faire technique ou les accréditations nécessaires par les autorités locales pour manipuler ces échantillons. L’extraction d’ADN à partir de ces échantillons nécessite un traitement particulier par le personnel du service clientèle et par les généticiens. Cette analyse n’est pas forcément rentable pour le laboratoire.

 

Où puis-je envoyer une brosse à dents ou des cheveux ?

D’autres laboratoires se trouvent dans des pays où la loi autorise l’analyse de ces échantillons forensiques. Attention, l’échantillon ne contiendra peut être pas assez d’ADN? Vous pouvez consulter la liste des échantillons non standards avec les taux de réussite de l’extraction d’ADN, tout en gardant à l’esprit que l’échantillonnage buccal reste la manière la plus facile et la plus économique de collecter l’ADN des participants.

Les laboratoires demandent un supplément allant de 75 à 250€ pour l’analyse de ces échantillons. Lorsqu’il n’y a pas assez d’ADN pour dresser un profil génétique, le laboratoire demande l’envoi d’un nouvel échantillon d’ADN, il vous faudra régler un supplément pour l’extraction de l’ADN du nouvel échantillon. C’est pourquoi il est préférable d’envoyer plusieurs échantillons d’un même type pour mettre toutes les chances de son côté (par exemple 10-15 cheveux). Le laboratoire demande ces quantités minimales pour un test ADN secret.

 

Oui mais ils ne veulent pas me donner un échantillon de leur ADN ?

Vous avez déjà essayé de leur parler. C’est déjà une bonne chose car vous leur avez part de votre inquiétude. Ils auront désormais des clés pour mieux comprendre vos réactions. Vous leur avez expliqué pourquoi il était important pour vous d’éliminer ce doute et quels seraient les bénéfices pour votre famille. S’ils ne sont pas d’accord aujourd’hui, peut-être le seront ils dans quelques semaines? Laissez leur le temps de réfléchir à votre demande.

Evidemment, cela ne vous répond pas à votre interrogation sur ce lien de paternité ou de maternité. Si vous ne pouvez pas attendre, c’est dans ces cas-là, qu’il faut penser aux autres tests ADN de liens de parenté : frères et sœurs, oncle ou grands-parents.

 

Puis-je faire un test ADN secret avec d’autres membres de ma famille ?

Le test complet de fratrie permet aux enfants de vérifier s'ils sont frères ou demi-frères, même après la disparition de leurs parentsLes grands laboratoires ADN sont également capables de confirmer une relation biologique sans échantillon du père ou de la mère de l’enfant. Les tests sont plus compliqués. Du coup, cela rallonge généralement les temps d’analyse. En effet, le laboratoire reconstituera d’abord le profil ADN du parent manquant avant de comparer à celui de son ou ses enfants. Vous l’aurez compris, le test sera plus cher.

Vous avez toujours intérêt à envoyer un échantillon d’un parent direct. Les résultats peuvent être moins tranchés avec un lien de parenté plus éloigné (oncle-nièce par exemple). Tout simplement parce que les participants ont moins d’ADN en commun. Le test peut être secret dans la mesure où vous n’êtes pas obligés d’en parler à vos parents. Dans tous les cas, il faudra au moins l’échantillon d’un autre participant. Le test peut être effectué avec un ou plusieurs de ces participants :

Dans certains cas particuliers, il est possible de faire un test du chromosome Y avec un parent plus éloigné, tel qu’un cousin ou grand-oncle (frère d’un grand-parent). Nous pouvons vous conseiller en fonction de votre arbre généalogique et du lien de parenté à vérifier, pensez à nous indiquer le plus de précisions possibles sur votre lien de parenté (Exemple: “mon grand père paternel a eu un fils et une fille, qui ont eu respectivement eu 2 garçons et 1 garçon…”).

 

Nos conseils pour demander un test ADN à vos proches

Chez ExpertADN nous savons à quel point il peut être difficile de dire “Je voudrais faire un test de paternité avec toi” !  Ceci étant dit, il y aura de nombreux bénéfices pour votre famille si vous faites un test ADN avec les autres, plutôt qu’un test ADN secret. Nous avons constaté que lorsque les membres d’une famille recommencent à se parler avec honnêteté, ils deviennent plus attentionnés et plus aimants. En conséquence directe, le stress diminue et les enfants se construisent plus sereinement, dans la confiance.

Lorsque l’on a associé l’autre à sa démarche de test ADN, vous pourrez plus facilement lui parler ensuite des résultats. Nous avons écrit un article sur Comment demander un test ADN à son partenaire et puis Faut-il parler du test de paternité à son enfant ?

 

Cliquez ici pour commander un test ADN de paternité sur le site internet du laboratoire.

 

Lire nos autres articles autour de ce sujet:

Retour haut de page