Vérifier une filiation avec les groupes sanguins?

Le test de paternité nécessite les échantillons d’ADN des personnes concernées. Que se passe-t-il lorsque cela n’est pas possible, lorsque l’un des participants a disparu ou ne souhaite pas participer au test ? L’ancienne méthode de détermination des filiations possibles par les groupes sanguins pourrait-elle nous apporter une réponse ?

 1. La science : mécanismes de transmission du groupe sanguin à son enfant

Le groupe sanguin des enfants selon celui des parents

Notre groupe sanguin est hérité de nos deux parents, de la même manière que nous héritons des caractéristiques physiques telles que la couleur de la peau ou des cheveux. Le groupe sanguin dépendra de l’expression d’un gène ABO situé sur le chromosome 9 : A, B, AB ou O.

Les êtres humains possèdent deux paires de chaque chromosome, chaque parent en ayant apporté un. Notre génotype est donc composé de deux expressions possibles de ce gène, ce qui donne les combinaisons possibles suivantes AA, AB, AB, AO, BO, OO.

Les gènes A et B sont dominants (ils s’expriment toujours) et le gène O est récessif (il ne s’exprime qu’en présence d’un deuxième gène O).

Tableau de détermination du groupe sanguin selon les allèles transmis par chaque parent:

groupe-sanguin-enfant-selon-alleles-parents

Exemple : dans le cas d’un génotype AO, le gène O étant récessif, il ne s’exprimera pas, le groupe sanguin de l’enfant sera le groupe A.

Le tableau suivant présente les 78 combinaisons théoriquement possibles, selon le génotype de chacun des parents, la couleur indique quel sera le groupe sanguin de l’enfant  :

Combinaisons-possibles-de-groupes-sanguins

Le groupe sanguin d’une personne est également déterminé avec l’indication du facteur rhésus + ou -. Lorsque les deux parents ont un facteur rhésus négatif, quel que soit leur groupe sanguin, l’enfant aura forcément un groupe sanguin avec un rhésus négatif. Dans les autres cas, l’enfant pourra soit avoir un groupe sanguin avec un rhésus + ou -.

Le tableau suivant présente les combinaisons de groupe sanguin théoriquement impossibles selon le groupe sanguin des parents, en prenant également en compte le facteur rhésus:

Combinaisons-impossibles-de-groupes-sanguins

2. Les limites : cette méthode ne permet pas à elle seule de confirmer une paternité

Il n’existe que 4 groupes sanguins différents, le test n’est pas suffisamment précis pour confirmer la paternité d’une personne en particulier. Par exemple, les tableaux de possibilités de groupe sanguins confirment seulement que votre groupe sanguin est compatible avec celui de vos deux parents. Vous pourriez malgré tout être l’enfant biologique d’un autre homme que votre père présumé, s’ils portaient tous les deux le même groupe sanguin.

Ensuite l’analyse des groupes sanguins peut mener à des conclusions erronées. Nous avons décrit ici les mécanismes de transmission d’un seul gène. Or on sait qu’une anomalie peut se produire lors de la transmission d’un ou de plusieurs gènes, qui mènera à des situations exceptionnelles ou considérées comme impossibles d’après les tableaux publiés ci-dessus :

  • Il existe quelques rares cas d’individus possédant deux groupes sanguins,
  • On a découvert en Inde des cas de groupe O (génotype OO) hérité de parents en A et B (phénotype de Bombay).

Conclusion :

On ne peut pas tirer de conclusion sur une relation de filiation uniquement à partir de la connaissance du groupe sanguin de ses proches. Le risque d’une mauvaise interprétation des résultats est trop important.

Les polices scientifiques faisaient parfois appel aux groupes sanguins pour exclure la présence de certains suspects sur une scène de crime, mais les groupes sanguins ne permettent pas d’identifier avec certitude l’origine de traces de sang. Le recours aux tests ADN est désormais devenu systématique au sein des polices scientifiques européennes.

Le test de paternité par l’ADN reste à ce jour l’unique méthode pour confirmer une identité et une relation de filiation avec une précision de 99,9%. Les tests ADN de paternité sont de moins en moins onéreux, les résultats sont disponibles sous 3 à 5 jours et peuvent désormais être réalisés même malgré la disparition du père présumé.

Lire nos autres articles autour de ce sujet:

Retour haut de page