Une micropuce réalise un test ADN ultra rapide

Micropuce-de-Christofer-Toumazou-pour-test-ADN-de-prédispositionUn inventeur britannique Christofer Toumazou a développé un test ADN ultra rapide pour repérer des mutations génétiques prédisposant à des maladies héréditaires. Il est le lauréat du Prix 2014 de l’inventeur européen dans la catégorie Recherche. Nous avons voulu en savoir plus.

Le test ADN s’effectue grâce à une micro-puce en silicone qui est un véritable laboratoire miniature. La véritable révolution est que l’on pourra lire les résultats sur un simple ordinateur en insérant la puce dans une clé USB.

On dépose un peu de salive dans le récepteur. La salive entre en contact avec la puce-laboratoire qui est composée de semi-conducteurs organiques et de capteurs. Le système est miniaturisé et l’analyse requiert de faibles quantités d’agents chimiques. La puce est ensuite placée dans une clé USB qui décode l’ADN, pour des résultats consultables sur ordinateur en une vingtaine de minutes seulement. On peut transporter cette technologie et l’utiliser partout.

Comment fonctionne ce test ?

Cette technique – le séquençage par semi-conducteurs d’ions – utilise la cartographie du génome humain et des mutations déjà établie. La puce est composée de centaines de puits minuscules. Chaque puits contient une séquence d’ADN conçue pour s’apparier avec une séquence particulière d’ADN ayant subi une mutation génétique. La puce détecte ensuite pour chaque puits la réaction chimique (une libération d’ions d’hydrogène) qui se produit lorsque l’ADN de la personne testée s’apparie avec certains fragments de référence.

Micropuce pour test ADN avec semi-conducteursUn outil plus abordable au service d’actions de prévention à grande échelle.

Le dépistage des membres de la famille proche de malade atteints de pathologies héréditaires existe déjà. Jusqu’à présent, les hôpitaux devaient s’équiper de séquenceurs d’ADN pour repérer les gènes associés à la survenance de certaines maladies. Le séquençage de l’ADN était réservé à une élite de laboratoires de recherche ou aux meilleurs centres hospitaliers. Il faut savoir que les séquenceurs ADN classiques – capables de lire l’ensemble du génome d’un individu – coûtent jusqu’à 500.000$. Cette nouvelle technique, bien mois onéreuse, permettra à des hôpitaux dotés de moyens financiers plus limités d’effectuer directement le dépistage de leurs patients. On imagine également le bénéfice pour des pays aux infrastructures de santé moins bien développées, tels que l’Afrique subsaharienne. Cette technique permettra d’intensifier les actions de prévention et de diagnostic ciblé.

Quel sont les enjeux économiques du séquençage ADN?

Le marché du séquençage ADN est en pleine explosion suite aux avancées dans les domaines de la bioinformatique, la nanoélectronique et la microélectronique, il atteindrait 6,6 milliards de dollars en 2016 avec une croissance de 17,5% par an. La société de Christofer Toumazou, DNA Electronics, concède sa technologie sous licence à des sociétés telles que Roche, Life Technologies, the National Institute for Health Research NHS et GENEU.

Pour en savoir plus sur ce sujet

Retour haut de page